L’histoire d’une femme

7 كانون الأول 2017 | 11:34

La femme est l’essence de la vie, la première couleur qui décore notre existence et qui l’éclaire par son sourire indispensable. Je parle de la maman qui est une femme, de ses yeux, de sa tendresse, et de son amour qui n’a pas de fin... Être une maman est un des plus beaux et des plus importants rôles qu’une femme puisse assumer. Dans le temps, c’était le seul après celui malheureusement de servante qui obéit à son mari et prend soin de ses enfants… 

Mais la femme n’est pas faite seulement pour satisfaire les besoins des autres… On n’a jamais pensé à ses besoins, à ses désirs... La femme est un être très précieux. Elle est douée de tant de qualités et est susceptible de créer et de briller. La plupart des femmes de nos jours ont profité de la chance que la vie leur a offerte et ont prouvé que la femme peut être une excellente mère, une épouse idéale, et avoir une carrière d’or ... Elle a le droit de rêver, de penser, de briller et elle a le droit d'avoir la chance de réaliser ses ambitions et d’atteindre ses buts. Mais malheureusement, il y a de belles jeunes filles à qui il est interdit de rêver. Elles n'ont même pas le droit de penser et savent que leurs rêves ne vont pas être réalisés à cause de leur père ou frère ... Il y a des filles qui font à 18 ans le premier pas vers un avenir fructueux et qui escaladent l’échelle professionnelle pour accomplir leurs buts…Mais il y a aussi des filles qui sont tuées à 18 ans par un mari agressif qu’elles ont été obligées d’épouser ... Elles meurent avec un enfant dans les bras, qui probablement va subir le même sort, ne pouvant réussir à matérialiser aucun rêve, ne favorisant d’aucun instant de liberté, d’aucun goût de fraternité, ignorant en un mot c’est quoi l’humanité…

Mais est-ce qu’on a le droit de lui faire subir toute cette horreur, elle qui a supporté tous ces malheurs ? Cette personne à qui on a confisqué le bonheur, le respect, l’honneur, elle n’a jamais été satisfaite car elle n’a rien accompli dans sa vie. Son enfance était un cauchemar, et quand elle s’est réveillée, elle s’est rendu compte que sa vie n’avait ni couleur, ni sens, ni goût, et quelques ans plus tard, un homme de 30-40 ans avec quelques billets verts est venu lui attribuer un prix. Il condamne la fille cachée dans son for intérieur, cette fille qui n’a jamais osé sortir pour s’exprimer... qui n’a jamais osé lever la voix et dire : « NON, je suis là… je veux ma liberté... c’est ma vie... j’ai le droit de rêver... d’aimer... de me marier et de travailler … de bâtir mon propre futur comme je le veux »

Il enlève cette fille pour semer à sa place une FEMME, une femme de 18 ans et même parfois de moins de 18 ans. Le mariage des mineurs ne fait que satisfaire les besoins d’un homme bougre, dépourvu de pensée et d’émotion, et détruire une fille toute fraîche pour la transformer en une femme anéantie.

*Collège des Sœurs des Saints-Cœurs Bauchrieh 


إظهار التعليقات

يلفت موقع النهار الإلكتروني إلى أنّه ليس مسؤولًا عن التعليقات التي ترده ويأمل من القرّاء الكرام الحفاظ على احترام الأصول واللياقات في التعبير.

Digital solutions by WhiteBeard
Digital solutions by WhiteBeard